Des centaines d' ADHERENTS, plusieurs milliers de PETITIONNAIRES ! REJOIGNEZ NOUS !

PATRIMOINE EN DANGER

voir le diaporama complet dans la rubrique Documents "Dégâts environnementaux de la mytiliculture sur l'estran et le cordon dunaire des Saumonards"

 Déchets de l'exploitation des moules sur cordes, plages des Saumonards et de Boyardville (mai 2013)

Filières de moules et cordes de naissains sur bouchots aux Saumonards


Cordes à naissains sur l'estran des Saumonards





Planches à clous sur la plage des Saumonards
Une laisse de mer de planches à clous provenant des installations de cordes à naissains de la Plage de Boyardville à la Gautrelle
(mai 2013)






Brèche dans le cordon dunaire  et dégradation du sentier forestier n°3 dans la forêt domaniale des Saumonards (2013-2014)

Engins d'exploitation près de l'hôtel des Pins dans la forêt des Saumonards

Engins d'exploitation des mytiliculteurs
Ajouter une légende







Brèche dans le cordon dunaire due au passage des tracteurs (4 novembre 2013)
Passage des tracteurs sur le sentier forestier n°3


La mer s'est engouffrée dans la brèche (7 janvier 2014)

Oléron, patrimoine en danger


Au fil des années, les plages de Foulerot, la Gautrelle, La Nouette, Les Saumonards ont été transformées par les tempêtes et l'homme qui lutte contre les éléments. Suite à des tempêtes plus importantes et de forts coefficients, la mer est rentrée plusieurs fois dans la forêt et des digues et brises lames on été érigés. Autrefois traditionnelle et pittoresque, la culture des bouchots s'étend à présent à perte de vue, ce qui rend difficile et dangereuse la navigation côtière. Elle a au moins le mérite d'être éphémère de par sa conception..  mais le béton ...

L'économie a toujours trouvé sa place au cœur de ce site exceptionnel et nombreuses sont les générations qui se sont succédées en vacances et conservent l'idée d'espace, de beauté et d'un regard qui se porte à l'horizon..

Les habitants et amis de l'île d'Oléron peuvent-ils accepter de perdre ce patrimoine irremplaçable ?

Il faut dire STOP à cette croissante excessive, inadaptée au site exceptionnel de l'anse de la Malconche. La culture des huîtres n'a pas sa place ici car elle ne vient pas s'installer simplement, elle vient chasser une autre économie bien plus durable, celle que le nature nous offre et dont le tourisme a besoin, un tourisme respectueux de la nature et des paysages.




Les bouchots sont déjà si présents. Si des centaines de plots en béton, et toute l'activité qui en découle s'ajoute à ce paysage, que restera t'il comme vision magique du Fort Boyard ? C'est un paysage Oléronais Emblématique qu'il faut protéger !!









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire